/news/world

Un gouverneur démocrate «sincèrement désolé» pour une photo raciste

Agence France-Presse

Le gouverneur démocrate de l'État américain de Virginie, Ralph Northam, a confirmé vendredi qu'il apparaissait bien sur une photo raciste dans un album d'école, se disant «sincèrement désolé».

«Plus tôt aujourd'hui, un site internet a publié une photo de moi dans mon album d'école de médecine en 1984 dans un déguisement qui est à l'évidence raciste et insultant», a écrit le gouverneur dans un communiqué.

«Je suis sincèrement désolé pour la décision que j'ai prise d'apparaître ainsi sur cette photo et pour le mal que j'ai causé à l'époque et maintenant», a poursuivi Ralph Northam.

 

Deux personnes sont présentes sur ce cliché, relayé par différents médias américains, l'une grimée en noir - un «blackface» - et l'autre vêtu de la tunique blanche du Ku Klux Klan.

L'élu démocrate n'a pas précisé où il était sur la photo.

La diffusion du cliché a provoqué un tollé conduisant à des appels à sa démission.

Le gouverneur a été également cette semaine sous le feu des critiques du camp républicain après ses remarques sur un projet de loi qui assouplit les conditions pour avorter au dernier trimestre de grossesse en cas de danger pour la mère.

Il s'agit de «cas où il y a un risque de graves malformations», où «le foetus pourrait ne pas être viable», avait expliqué celui qui est par ailleurs pédiatre.

«Dans ce cas-là, si une femme commence à accoucher», a-t-il ajouté, «le nourrisson sera mis au monde, l'enfant sera gardé confortablement. Le nourrisson sera réanimé si la mère et la famille le désirent. Ensuite, une discussion aura lieu entre les médecins et la mère.»

Ses propos avaient suscité des réactions outrées dans les rangs républicains.

«Les démocrates sont devenus le parti des avortements tardifs, des impôts élevés, des frontières ouvertes et du crime», avait par exemple tweeté le président Donald Trump.

Si l'arrêt historique Roe v. Wade a légalisé l'avortement dans le pays en 1973, le sujet divise toujours fortement les Américains, en fonction des affiliations politiques et religieuses.