/news/world

Cuba critique la diminution du personnel diplomatique canadien

Malgré un nouveau cas de diplomate souffrant de problèmes de santé, Cuba a critiqué ouvertement la décision d’Ottawa de réduire son personnel sur l’île communiste.

Selon les informations du «Star» de Toronto, Josefina Vidal, ambassadrice de Cuba au Canada, a déclaré que la décision annoncée mercredi «affectera» les relations entre les deux pays et ne fera rien pour aider à résoudre le mystère actuel autour des causes de la maladie qui s’emparent du personnel diplomatique canadien et américain.

Elle a aussi indiqué que la dernière réduction des effectifs par le Canada en avril, qui avait déjà ordonné à des membres de sa famille de quitter le pays, avait déjà irrité les responsables cubains, qui affirment n'avoir aucune preuve de l'existence d'une menace pour les employés de l’ambassade.

Affaires mondiales Canada, qui supervise le corps diplomatique, a indiqué mercredi de réduire de moitié le personnel de son ambassade à La Havane, après qu’un diplomate arrivé l’été dernier a signalé des problèmes de santé. Ces problèmes sont similaires aux symptômes des 13 autres cas confirmés depuis deux ans.

Selon le quotidien torontois, Le Canada et les États-Unis ont du mal à comprendre pourquoi des diplomates des deux pays ont été frappés par des symptômes semblables à ceux d'une commotion cérébrale, comme des vertiges, maux de tête, problèmes auditifs et visuels et de la fatigue.

Une enquête menée par la GRC n'a pas encore révélé de cause potentielle ni de suspects.

L’ambassadrice cubaine, Josefina Vidal, n’a pas pu répondre aux questions du «Star» de Toronto, mais a déclaré par voie de communiqué que son gouvernement travaille de concert avec le Canada dans cette affaire.

Dans la même catégorie