/finance/homepage

Lancement d'un jeu québécois très attendu

Diane Tremblay | Agence QMI 

Polymorph Games

C’était le lancement vendredi du jeu «Foundation», créé par le studio Polymorph Games de Québec sur la plateforme de distribution Steam, qui compte des millions d’utilisateurs à travers le monde.

Pour le président et cofondateur du studio de la rue Saint-Joseph, Philippe Dion, c’est l’aboutissement de deux ans et demi de travail.

Afin de mener à terme ce projet, Polymorph Games a lancé une campagne de sociofinancement sur Kickstarter, qui a permis d’amasser 167 000 $ pour soutenir le développement du jeu.

Cette campagne a été couronnée de succès puisqu’elle a permis d’atteindre plus de 220 % de l’objectif initial.

Le studio y est allé graduellement en lançant d’abord une version du jeu sur son site Web en version alpha, au printemps dernier.

Dans «Foundation», le joueur a pour mission d’établir une ville médiévale sur des terres lui ayant été récemment octroyées et n’ayant pas encore été touchées par la civilisation.

«On était dans le top 50 des jeux les plus attendus sur Steam», nous a fait part Philippe Dion, président.

Système Windows

Pour l’instant, le jeu est compatible seulement avec le système d’exploitation Windows, mais d’autres projets pour élargir sa portée pourraient être réalisés.

«Éventuellement, le support pour Mac et Linux sera évalué, selon la demande», a ajouté M. Dion.

Les jeux de type «city building» ont la cote, affirme M. Dion.

«Foundation» se démarque des autres parce qu’il n’utilise pas de grille de construction, ce qui permet au joueur une plus grande liberté d’action.

«L’une des particularités de notre studio, c’est qu’on développe notre propre technologie. On utilise notre moteur de jeu à nous. Cela amène un défi supplémentaire, mais, les deux fondateurs, nous sommes des programmeurs de formation.»

Les Allemands adorent

«C’est un jeu qui s’adresse aux amateurs de jeux de stratégies. C’est pour tous les âges. Le marché est mondial. Les Allemands, en particulier, capotent sur notre jeu.»

Une autre caractéristique de «Foundation», c’est qu’il se joue en solitaire.

«C’est une expérience qui est très immersive», poursuit M. Dion, qui agit aussi comme directeur créatif.

Le studio emploie huit personnes. En 2017, Polymorph a remporté le concours Catapulte, dont l’objectif est d’offrir des services et de l’accompagnement dans la réalisation du plan d’affaires à une entreprise œuvrant dans le secteur des jeux vidéo.