/regional/montreal/montreal

Découvrir les souterrains de Montréal à la course

 - Agence QMI

Plus de 1000 personnes ont enfilé leurs espadrilles pour traverser les souterrains de Montréal, dimanche matin.

Des joggeurs de tous les niveaux ont parcouru près de cinq kilomètres du réseau souterrain de la métropole en commençant aux Cours Mont-Royal, jusqu’au Complexe Desjardins. Un cours de yoga a clôturé la deuxième édition du 5 km Montréal Souterrain.

«Je suis venu pour voir d’autres choses, je trouve ça unique, tu n'as pas ça ailleurs», a expliqué Dave Mayou, qui s’est déplacé de Québec pour participer à l’évènement.

Arrivé deuxième chez les hommes, M. Mayou est avant tout un amateur de courses en sentiers. Ce dernier était curieux de voir à quoi ressemblait une course dans un souterrain.

Plusieurs participants prenaient part à l’évènement pour la deuxième année consécutive. C’est le cas des Gangster cats, un groupe de coureurs de la région de Châteauguay. «Il y a des gens du groupe qui l’avait déjà fait l’an passé. Cette année, il y en a qui se sont rajoutés», a raconté Claude Duhaime, un athlète du club de course réunissant 80 à 100 personnes.

Une deuxième année différente

Selon Kathy Tremblay, présidente et directrice générale de BougeBouge, le 5km Montréal Souterrain a comme objectif de promouvoir l’activité physique, en plus de révéler de nouveaux endroits de Montréal. «Cette année, notre coup de cœur, ç'a été le Centre de commerce mondial. On le connaissait, mais c’est le fun d’en apprendre plus sur l’histoire.»

Le parcours de l’évènement a été modifié depuis la dernière édition. «Cette année, il y a eu beaucoup de construction. Le parcours a été différent de l’an passé, les distances ont été un petit peu modifiées», a expliqué Mme Tremblay.

«De cette année à l’année passée, le sous-terrain, c’est pu du tout la même chose. L’an passé, on passait à une place; cette année, il y a un mur», a-t-elle poursuivi.

L’organisatrice aimerait éventuellement créer un parcours culturel et actif à travers les souterrains de la ville pour toute l'année. «Ma vision, ça serait qu’on puisse mettre des petits pieds par terre.»

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.