/news/politics

Les libéraux veulent sauver les Jeux de la Francophonie

Agence QMI 

Le Québécois Jean-François Ouellet envoie un adversaire au tapis au Palais des sports d'Abidjan, en Côte d'Ivoire, où avaient lieu les Jeux de la Francophonie 2017.

AFP

Le Québécois Jean-François Ouellet envoie un adversaire au tapis au Palais des sports d'Abidjan, en Côte d'Ivoire, où avaient lieu les Jeux de la Francophonie 2017.

Le Parti libéral du Québec a proposé, dimanche, de sauver les Jeux de la Francophonie de 2021 en les organisant à Sherbrooke, après le désistement-surprise du Nouveau-Brunswick.

Mercredi, le premier ministre de cette province, Blaine Higgs, a annoncé que son gouvernement abandonnait le projet d'organiser les jeux à Moncton et à Dieppe, en raison des dépassements de coûts, «sept fois plus élevés que prévu au départ».

Les libéraux estiment que le Québec peut prendre le relais pour organiser les jeux, notamment du côté de Sherbrooke, une ville qui s'était portée candidate pour organiser l'événement en 2021. «La Ville de Sherbrooke [...] possède toute l’expérience nécessaire pour organiser un tel événement», a assuré la porte-parole de l’opposition officielle en matière de relations internationales et de francophonie, Paule Robitaille, par communiqué.

«J’invite le gouvernement à sortir de son mutisme et à agir dès maintenant pour sauver les Jeux de la Francophonie. [...] Si Moncton ne peut tenir les jeux, le Québec doit reprendre le flambeau et assurer le succès de cet événement», a-t-elle poursuivi en enjoignant le premier ministre François Legault à inciter Ottawa à augmenter son financement pour la tenue de l'événement.

De son côté, le cabinet de François Legault a indiqué ne pas avoir reçu de demande d'une ville québécoise pour l'organisation des Jeux.

«S'il y a une demande, la question des coûts sera très importante», a précisé le service des relations médias du cabinet du premier ministre au «Journal de Québec».

Le Nouveau-Brunswick avait prévu 10 millions $ pour organiser les Jeux de la Francophonie, sur un budget estimé à 17 millions $. Cependant, Fredericton a appris en novembre dernier que la facture estimée a depuis grimpé à 130 millions $, a soutenu Blaine Higgs.

Les membres du Comité international des Jeux de la Francophonie doivent se réunir les 14 et 15 février pour analyser les options qui s'offrent à eux pour l'organisation de l'événement.

Dans la même catégorie