/news/politics

Le ministre Lamontagne dit s’être mal exprimé, demande l'ouverture d'une enquête

TVA Nouvelles

Le ministre de l’Agriculture André Lamontagne reconnait avoir fait une erreur en ayant affirmé avoir autorisé le congédiement d’un agronome du gouvernement lanceur d’alerte et demande l'ouverture d'une enquête de la protectrice du citoyen.

«Je me suis mal exprimé, je n’ai pas utilisé les bons mots pour décrire ce qui est réellement arrivé», a-t-il affirmé lundi en conférence de presse.

Rappelons que l’agronome Louis Robert, spécialisé dans le milieu des grains et travaillant pour le gouvernement, a été congédié, notamment pour avoir coulé de l’information aux médias. Jeudi, le ministre avait affirmé avoir autorisé personnellement son renvoi, laissant planer selon l’opposition une apparence d’ingérence du politique dans la gestion interne d’un ministère.

«J’ai fait une erreur la semaine dernière lorsqu’en point de presse, j’ai pris sur mes épaules le poids de cette décision qui, en réalité, était une décision administrative. Dans le feu de l’action, je me suis fait rattraper par mon passé d’entrepreneur et par le fait que je suis un joueur d’équipe. Il m’est arrivé à plusieurs occasions d’aller au bâton pour mes employés et c’est ce que j’ai fait spontanément. »

Le député de Johnson a précisé qu’on l’a informé de la sanction qui serait appliquée à M. Robert et du processus d’enquête sur les gestes reprochés.

«Ce processus m’est apparu rigoureux et empreint de précautions», a déclaré le ministre.

En conférence de presse, le ministre a aussi demandé à la Protectrice du citoyen d’ouvrir une enquête sur le congédiement de M. Robert afin de clarifier si le processus permettant la protection des lanceurs d’alerte avait été respecté, que les droits de l’agronome avaient bien été respectés et de confirmer qu’il n’a «eu aucune implication dans le congédiement de M. Robert».

La semaine dernière, le député libéral Gaétan Barrette avait demandé que la Protectrice du citoyen ouvre une enquête sur l’implication du ministre dans ce congédiement. Advenant qu’elle découvre un manquement de la part de M. Lamontagne, le député Barrette a assuré qu’il demanderait sa démission.