/finance/realestate

Méfiez-vous d’une maison «trop parfaite»

TVA Nouvelles

Il est facile pour des acheteurs de maison de se laisser charmer par une décoration digne d’un magazine, des comptoirs de quartz, une salle de bain neuve... mais sous cette allure se cachent peut-être des rénovations bâclées.

En entrevue à Deux filles le matin, Brigitte Lafleur, comédienne habituée aux rénovations qui a vendu et rénové au moins quatre maisons au cours des dernières années, lance un avertissement aux acheteurs : méfiez-vous des maisons trop parfaites.

«Je trouve que c’est l’affaire qu’il faut fuir : une maison qui a été faite un peu... vite! C’est très très beau, le coup d’œil est beau. Ça veut dire que probablement en dessous, ils ont gardé les vieux tuyaux. Ils ont peut-être maquillé la maison. Il faut sortir la loupe!», a expliqué la comédienne.

Le designer Daniel Corbin ajoute de son côté qu’une maison «maquillée» laisse transparaitre  quelques signes qu’il ne faut pas négliger.

«Il faut que le courtier immobilier ait le ‘’listing’’ total des travaux qui ont été faits dans la maison, tout cela est vérifiable. Si tu regardes sous l’évier de cuisine, tu le vois : c’est du PEX, du plastique, tu descends au sous-sol c’est du COP, cuivre, et tu regardes près de la coupe d’eau et c’est en acier : ça été fait tout croche», détaille l’expert.

Il suggère également de regarder le panneau électrique : si des fils neufs côtoient des vieux, «ça été mal fait», assure-t-il.

«La mécanique d’une maison va en dire long sur le reste...»