/news/law

Cadotte était perturbé, selon un psychologue

TVA Nouvelles 

La preuve de la défense est terminée au procès de Michel Cadotte, un Montréalais accusé du meurtre de sa conjointe. Jeudi, un psychologue est venu soutenir la version présentée par un expert en psychiatrie la veille.

«L’analyse de certains résultats de tests met en lumière l’état de détresse à la période de la présente évaluation, a décrit Dr Michel Parisien. Cet état de détresse était présent bien avant le jour du passage à l’acte (...). Au moment des événements, on peut donc concevoir que l’état d’esprit de M. Cadotte est devenu perturbé.»

 

Cette analyse soutient la thèse de la défense, qui veut démontrer que l’état d’esprit de Michel Cadotte ne correspond pas à l’accusation de meurtre au second degré.

Une contre-expertise sera appelée par la poursuite à compter de lundi. Les plaidoiries suivront ensuite.

Dans la même catégorie