/finance/homepage

Les jeunes veulent devenir propriétaires

Agence QMI

JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL

Malgré les hausses des prix des propriétés et des taux d’intérêt, 23% des ménages québécois ont l’intention d’acheter une propriété résidentielle dans les cinq prochaines années. Chez les 18-34 ans, ils sont 46% à avoir l’intention de devenir propriétaires d’ici cinq ans, selon une enquête réalisée par la firme Léger.

Le coup de sonde mené à l’automne dernier auprès de 6931 personnes indique que la maison unifamiliale fait rêver 65% des ménages québécois qui prévoient en acheter. Cette proportion atteint 69% chez les milléniaux (18-34 ans).

«Motivés par une meilleure qualité de vie, par le fait de devenir propriétaires et par l’investissement à long terme, les ‘’milléniaux’’ sont encore nombreux à croire en l’importance d’accéder à la propriété», peut-on lire dans le document.

Alors que 53% des jeunes québécois estiment que la banlieue est plus intéressante, en raison des prix, ils sont 30% à confier qu’ils opteraient pour les centres-villes si les prix étaient abordables.

Emprunts immobiliers

L’enquête révèle que 84% des premiers acheteurs obtiennent un prêt hypothécaire dès leur demande initiale, un pourcentage qui tombe à 81% chez les milléniaux. Alors qu’une large part (43%) réussit à verser plus de 20% de la mise de fonds nécessaire, la constitution d’une mise de fonds demeure difficile pour les 18-34 ans, puisque 76% des jeunes n’arrivent pas à accumuler les 20% nécessaires.

«Même si les intentions d’achat sont fortes, dans la réalité, parmi les 18 à 34 ans, seulement un acheteur sur quatre réussit à réunir une mise de fonds de 20% ou plus et, dans plusieurs cas, c’est grâce à l’aide de ses parents. La mise de fonds est encore un des principaux freins à l’accès à la propriété», a déclaré Paul Cardinal, directeur du service économique de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ).

La majorité des ménages (63%) opte pour un terme hypothécaire de cinq ans ou plus, et 72% pour une hypothèque à taux fixe. Chez les 18-34 ans, 59% choisissent un terme de cinq ans et 75% ont un taux fixe.

Acheter pour louer

Autre constat: 85% des répondants planifient d’acheter un logement pour en faire leur résidence principale, tandis que 9% ont l’intention d’acheter une propriété dans le but de la louer.

L’enquête révèle que ce sont les 35-54 ans qui ont le plus grand intérêt pour l’investissement dans le but de louer, alors qu’ils se sont que 9% chez les 18-34 ans.

Enfin, 42% des personnes de 55 ans et plus qui ont l’intention de vendre leur résidence au cours des cinq prochaines années visent la location. Ces derniers souhaitent moins de responsabilités et plus de services.

L’enquête a été réalisée pour le compte de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ), la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) et le Fonds immobilier de solidarité FTQ.