/news/society

Pression sur les urgences: des hôpitaux s’en tirent mieux que d’autres

TVA Nouvelles

Alors que l’hiver bat son plein, les urgences de nombreux hôpitaux du Québec demeurent sous pression.

Les taux d'occupation sont très élevés, ils atteignent par exemple 191% au Centre hospitalier régional de Lanaudière, 189% à l'Hôpital Fleurimont et 175% à l'Hôpital de Montréal pour enfants.

Certains hôpitaux s'en tirent mieux que d'autres. L'une des raisons: ils dirigent les patients avec des états de santé moins graves vers des cliniques où ils n'ont pas à attendre pendant des heures.

C’est le cas à l’hôpital Charles-Le Moyne à Longueuil, où les urgentologues respirent mieux en ce début de fin de semaine avec un taux de 120%. Ils peuvent consacrer leur énergie aux cas les plus lourds et compter sur la clinique Azur, située à côté de l'hôpital.

De nombreux patients qui se rendent aux urgences et qui sont évalués P4 ou P5, des cas moins graves, sont invités à se rendre à cette clinique.

Après s’être présentés aux urgences de l'hôpital Charles-Le Moyne, une trentaine de patients sont redirigés chaque jour vers la clinique Azur.

Les autres cliniques, les Groupes de médecine familiale (GMF) du territoire, mettent aussi l'épaule à la roue pour aider à désengorger les urgences.

Voyez le reportage complet dans la vidéo ci-dessus