/buzz

Il poursuit ses parents pour l’avoir mis au monde

Agence QMI

Statue of justice

sebra - stock.adobe.com

Un Indien de 27 ans a intenté un recours judiciaire contre ses parents pour lui avoir donné naissance sans son consentement.

L’homme d’affaires de Mumbai, Raphael Samuel, a indiqué à la BBC qu’il est immoral de mettre au monde des enfants qui ne connaîtront que la misère et la souffrance.

Le plaignant a argué que comme le consentement à naître est impossible à obtenir, les êtres humains devraient être indemnisés toute leur vie pour cette raison.

Ses parents, tous deux avocats, ont salué la «témérité» de leur fils et attendent «une explication rationnelle sur la manière dont nous aurions pu obtenir son consentement pour naître».

Le recours en justice de Raphael Samuel est fondé sur sa philosophie antinataliste, qui promeut la nécessité de l’humanité d’arrêter de procréer en raison de la misère dominante de nos vies.

«L'humanité n’a pas de but. Tant de gens souffrent. Si l'humanité s’éteint, la Terre et les animaux seraient plus heureux. Ils seront certainement mieux lotis, a-t-il expliqué. Aussi, aucun être humain ne souffrira alors. L'existence humaine est totalement inutile.»

Dans une vidéo Youtube et sur sa page Facebook, Nihilanand, il a expliqué les raisons qui l’ont poussé à adopter une position antinataliste. «Un jour, enfant, j'étais très frustré et je ne voulais pas aller à l'école, mais mes parents m’ont poussé à y aller. Alors, je leur ai demandé pourquoi ils m'ont eu. Et mon père n'avait pas pu me répondre. Je pense que s'il en avait été capable, peut-être que je n'aurais pas pensé de cette façon.»