/news/culture

«La Voix» réserve une surprise de taille à une candidate

Samuel Pradier

 - Agence QMI

La première ronde des auditions à l’aveugle de la septième saison de «La Voix», dimanche soir à TVA, a réservé une décharge d’émotions à une candidate, Briana Victoria, qui a eu du mal à s’en remettre.

- À lire également : Des parcours diversifiés à «La Voix»

Âgée de 18 ans, Briana Victoria ne pensait pas vivre autant d’émotions sur la scène de «La Voix». Elle habite actuellement dans la région de Gatineau avec sa mère, alors que son père est resté dans son pays d’origine, le Mexique.

En secret, la production a fait venir son père, sa petite soeur et sa grand-mère, qu’elle n’a pas vue depuis plusieurs années, pour qu’ils assistent à sa prestation. Après que les quatre coachs se soient retournés, on les a installés sur les fauteuils d’Éric et Alex en prétextant un problème technique l’obligeant à refaire son entrée sur la scène. Lorsque les fauteuils se sont retournés à nouveau, dévoilant ses invités spéciaux, la jeune femme s’est littéralement écroulée.

«Avoir la chance de performer devant les coachs, c’est beaucoup de stress et d’excitation, mais je ne pensais pas tomber à genoux en plus, a-t-elle indiqué en entrevue. En découvrant mon père, ma petite sœur et ma grand-mère, j’ai vraiment eu un coup, j’ai vu tout noir. Je ne pensais plus à rien. Deux secondes après, je me suis aperçue que j’étais sur le plancher. Mais c’était vraiment de la joie, comme un soulagement. J’ai toujours souhaité revoir ma grand-mère une dernière fois avant qu’elle ne décède, elle a 83 ans. Mais je vous rassure, elle va super bien actuellement.»

Une belle voix

Au départ, Briana n’était pas certaine de vouloir participer à «La Voix», même si c’est une émission qu’elle apprécie, notamment parce que les artistes ne sont pas recrutés en fonction de leur apparence, mais uniquement grâce à leur voix.

«Je devais travailler le samedi, dernier jour des préauditions. Mon patron m’a donné congé, sans que je lui demande, pour que je puisse venir à Montréal. Tout s’est bien enchainé. Je me souviens qu’on m’a demandé de chanter une seconde chanson, j’avais un bon ¨feeling ¨que ça allait marcher.»

La jeune chanteuse à la voix chaude et un peu éraillée avait déjà fait son choix de coach avant de monter sur la scène.

«Je m’étais dit que j’irais avec Éric Lapointe, parce que j’ai une voix rauque et qu’il allait me comprendre; ou avec Alex parce qu’il est très créatif et ouvert comme personne. Mais mon signe du zodiaque est Balance, et j’ai toujours de la misère à prendre mes décisions. J’y suis finalement allée pour le premier qui s’est retourné, Alex. J’ai l’impression qu’il a ressenti que j’avais du potentiel et il avait le goût de travailler avec moi.»

Les candidats sélectionnés ce dimanche

Équipe Lara Fabian

Samantha Neves, 23 ans, Gatineau

Tony Crow, 20 ans, Boisbriand

Mory Hatem, 27 ans, Montréal

Équipe Éric Lapointe

Ariane Drapeau, 20 ans, L’Anse-St-Jean

Équipe Alex Nevsky

Briana Victoria, 18 ans, Gatineau

Équipe Marc Dupré

Jacob Guay, 19 ans, Sainte-Julie

Ferline Regis, 43 ans, Ottawa