/regional/quebec/quebec

Un cowboy «un peu fou» dompteur des eaux

Arnaud Koenig-Soutière - Le Journal de Québec

PASCAL HUOT

Un « cowboy » de Calgary a fait fi de ses 64 ans pour défier une fois de plus les rigueurs du fleuve Saint-Laurent dimanche, lors de la traditionnelle course en canot du Carnaval de Québec à laquelle il prend part depuis maintenant 27 ans.

En 1994, Barney McIlhargey avait 37 ans lorsqu’il a participé pour la première fois au traditionnel défi marin. Un groupe était à la recherche d’un équipier petit, mais fort. Rencontré par hasard, l’Albertain répondait aux brefs critères et il a sauté à pieds joints dans la barque.

« Ils m’ont dit qu’il fallait être un peu fou. Je le suis, alors j’ai embarqué ! », raconte celui qui, à l’époque, était loin d’être un habitué du canotage.

« C’est tellement différent de tout ce que tu peux faire ailleurs dans le monde ! Il n’y a pas d’autres sports comme ça », dit-il au sujet de ce qui est devenu sa passion.

Un amour pour la ville

À 64 ans, le « cowboy albertain », chapeau à l’appui, vit son amour pour Québec et sa course en canot, un rendez-vous annuel dans lequel il traîne quatre équipiers année après année. Le quintette s’entraîne à raison de trois fois par semaine à l’ombre des Rocheuses. Puis, le cap est mis sur Québec, où des conditions impossibles à reproduire à l’entraînement les attendent.

« À l’époque, il y avait un sentiment particulier dans l’Ouest envers le Québec. Mais quand je suis arrivé, j’ai vu que tout le monde était gentil et tellement amical. Ce n’est pas ce qu’on m’avait dit que ce serait ! », lance le retraité de la Ville de Calgary.

Fort appréciés par leurs pairs, Barney McIlhargey et son équipage ont reçu dimanche le trophée du navire canadien de Sa Majesté, lors de la remise de médailles, pour « l’esprit de corps, la combativité, la ténacité ainsi que l’esprit d’équipe » dont ils ont fait preuve. « C’est une belle surprise ! C’est vraiment gentil de leur part », a signifié le sexagénaire.

Encore Anderson

Le contingent albertain figurait au nombre des quelque 55 équipages formés par plus de 250 canotiers qui ont bravé le vent et le froid pour s’aventurer dans les eaux glacées du fleuve Saint-Laurent.

Le vétéran Jean Anderson et ses acolytes ont une fois de plus volé la vedette lors de la course, eux qui ont décroché un 2e titre consécutif. Pour M. Anderson, il s’agissait d’un 26e triomphe à la course du Carnaval et de sa 98e victoire en carrière sur le circuit québécois de canots à glace.

Lundi au Carnaval

1. Bonhomme vous accueille

12 h 30 à 13 h, 14 h 30 à 15 h et 16 h 30 à 17 h, à la Cour royale

2. Démonstration de sculpture sur glace

17 h à 21 h, dans la Zone Loto-Québec

3. L’expérience feu 5 à 7 des coureurs

17 h à 19 h, au Camp à Jos

Dans la même catégorie