/news/law

Voisine intolérante: «des années d’enfer»

TVA Nouvelles

Un couple de sexagénaires recevra 17 000$ après avoir vécu trois ans d’enfer en raison d’une voisine intolérante qui a multiplié les plaintes contre eux. Ils souhaitent désormais souligner l’importance de dénoncer ces situations.

Bruits, odeurs, harcèlement: de 2014 à 2017, la voisine de Ginette et Jean-Pierre Côté, Marika Jomphe, s’est plainte de façon excessive.  À cette époque le couple habitait un logement situé sous celui de Mme. Jomphe dans un triplex de Mascouche.

La voisine s’est même plainte du bruit «insupportable» un 24 décembre, à 19h et est allée jusqu’à appeler la police.

«À 19h, elle est venue cogner et à 9h30 les policiers sont arrivés dans la porte», précise Mme Côté.

De nombreuses plaintes de la part de Marika Jomphe ont suivi. Plaintes dont les Côté n’ont jamais eu conscience puisqu’elles ont toujours été formulées aux propriétaires.

«Ç’a été des années d’enfer et aujourd’hui on est déménagés, mais j’ai encore de la misère à reprendre ma vie (...) comme j’ai dit au juge c’est venu me marquer au fer rouge, je ne pensais jamais vivre ça dans ma vie et surtout pas à 62 ans», raconte Ginette Côté, les larmes aux yeux.

M. Côté, qui voyage beaucoup pour le travail, disait vivre dans la crainte constante que la situation dégénère à la maison.

«Mon hamster roulait constamment, on ne savait jamais jusqu’où elle [Marika Jomplhe] pouvait aller», se rappelle Jean-Pierre Côté

Une plainte pour agression armée les a forcés, en mars 2017, à contacter une avocate. Marika Jomphe disait avoir été projetée au sol par un bac d’ordures traîné par Ginette Côté qui a été mise en accusation avec une promesse de comparaître. La Couronne avait toutefois abandonné la plainte non fondée.

Cour du Québec

Si ce genre de cas se règle généralement devant la Cour des petites créances, les Côté ont tenu à ce que leur cause serve à dénoncer ces situations.

«Mes clients m’ont donné le mandat de dénoncer ce genre de comportement (...) ils voulaient lancer un message et je pense que le message et le jugement son très clairs»