/news/currentevents

Dix ans après sa disparition, la famille de David Fortin garde espoir

Nicholas De Rosa | Journal de Montréal

Journal de Montréal

Dix ans après la disparition de son fils, à Alma, le père de David Fortin garde toujours espoir de le retrouver un jour.

«On ne peut pas perdre espoir parce qu’au bout de la ligne, il n’y a pas de corps», a soutenu Éric Fortin en entrevue à l’émission «Dutrizac de 6 à 9» sur QUB radio.

Éric Fortin a aussi raconté qu’il était difficile pour lui d’imaginer à quoi pourrait ressembler son fils, qui aurait aujourd’hui 24 ans, mais qu’il y pense souvent.

«On se promène des fois à Montréal, à Québec et à Trois-Rivières et on regarde les jeunes qui pourraient sensiblement lui ressembler, dit-il. La famille, quand elle va se promener quelque part, jette toujours un œil.»

La vie continue

Éric Fortin a expliqué à Benoit Dutrizac que même si les détails de la vie quotidienne avec son fils reviennent souvent dans sa tête, la disparition de David ne doit toutefois pas empêcher la famille de vivre et chercher le bonheur.

«On se fait une carapace malgré tout. La vie continue, on a encore une belle fille. Il faut s’en occuper et il faut vivre. On ne peut pas se sentir coupable [quand on est heureux], sinon on deviendra malheureux et on n’aura plus de vie familiale», estime-t-il.