/regional/saguenay

Le projet de loi sur l'immigration bien reçu au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Kate Tremblay | TVA Nouvelles

Le projet de loi sur l'immigration du gouvernement de François Legault est bien reçu par les élus du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Plusieurs d'entre eux étaient réunis lundi matin à Chicoutimi dans le cadre d'une vaste tournée québécoise lancée par la ministre des Affaires municipales et des Régions, Andrée Laforest.

Elle souhaite, par ce processus, connaître les préoccupations des régions pour mieux orienter son travail.

Le développement économique régional est au coeur des priorités des élus saguenéens et jeannois, ont-ils affirmé.

Tous s'entendent pour dire que pour assurer le développement économique de la région, il faut pouvoir compter sur de la main-d'oeuvre qualifiée et disponible.

Ils croient que le projet de loi sur l'immigration peut être la solution aux problèmes de main-d'oeuvre.

«Je trouve ça fort intéressant parce qu'on va aller chercher les besoins de main-d'oeuvre dans chaque secteur, a indiqué le maire de Saint-Prime et préfet de la MRC Domaine-du-Roy, Lucien Boivin. Les gens seront invités à s'installer dans nos milieux avec leur compétence. Ils ne seront plus freinés à Montréal.»

Le maire de Bégin et préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay, Gérald Savard, pense aussi que le gouvernement va dans la bonne direction.

«Ça va forcer les gouvernements à s'entendre et à faire vite», a-t-il indiqué.

Le maire de Saint-Henri-de-Taillon et préfet de la MRC Lac-Saint-Jean-Est, André Paradis, est moins convaincu, mais croit le gouvernement doit tout de même aller de l'avant.

«Je ne sais pas comment il va réussir à adapter toutes les demandes d'immigration en fonction des emplois disponibles dans nos régions, s'interroge-t-il. Il n'y a pas une région de pareille donc je ne sais vraiment pas jusqu'où ils vont se rendent avec ça, mais par contre, si on essaie rien, on n’obtient rien.»

La ministre a conclu sa rencontre en demandant aux élus d'identifier rapidement les domaines d'activités les plus susceptibles d'être affectés par la pénurie de main-d'oeuvre.

Dans la même catégorie