/news/society

Alcool dans les arénas : «un problème culturel et profond» - Jean-Charles Lajoie

Vincent Duquette | Journal de Montréal

dynamic game hockey

Alexander Lupin - stock.adobe.com

Est-ce que l’alcool a sa place dans les arénas du Québec?    

C’est la question à laquelle l’animateur de la chaîne TVA Sports Jean-Charles Lajoie a tenté de répondre lors de sa chronique quotidienne à l’émission Dutrizac de 6 à 9 sur QUB radio.   

«C’est un problème culturel et il est profond», a déploré JiC.   

«Si à la base, ton enfant est un plan de retraite, on a un problème. Si en plus ton jugement est altéré par la consommation d’alcool, on a deux prises au bâton, la prochaine tu t’en vas dans l’abri le bâton sur l’épaule».   

Un problème difficile à régler   

Devrait-on arrêter de servir de l’alcool dans les arénas durant certaines heures de la journée? C’est une solution proposée par Benoît Dutrizac.   

Par contre, JiC n’est pas convaincu qu’il s’agit d’une bonne piste.   

«Il y en a plusieurs qui boivent dans leur char. Quand tu vas dans les arénas pour, par exemple, des tournois printaniers, tu vas te promener dans les stationnements et moindrement qu’il fait un beau soleil de mai ou de début juin, tu vas voir plein de hayons ouverts avec des coolers remplis de bière et autres victuailles», a raconté Lajoie.   

«Ça, c’est un rituel. J’ai été témoin de ça. J’ai vu des gens avec des caissons dans les gradins, j’ai vu des gens transférer de la bière dans des verres à café Tim Horton’s.»     

Écoutez la chronique complète dans le segment ci-dessous :  

Dans la même catégorie