/news/society

La tempête déferle sur le sud du Québec

Agence QMI et TVA Nouvelles

L’importante tempête qui doit apporter de 25 à 40 centimètres sur plusieurs secteurs du sud du Québec a commencé à déferler, mardi soir.

Selon Environnement Canada, la neige forte «a atteint l’Outaouais, Montréal et la Montérégie».

«Elle se propagera rapidement vers Québec ce soir, peut-on lire dans l’avertissement de tempête hivernale émis par l’agence gouvernementale. On prévoit encore de 25 à 40 centimètres sur le Haut St-Laurent. De plus, cette tempête sera accompagnée de vents forts qui produiront de la poudrerie réduisant localement la visibilité à presque nulle.»

À LIRE ÉGALEMENT:

Cinq choses à savoir sur la tempête qui frappe le Québec

La tempête se déplacera ensuite vers le Bas-Saint-Laurent cette nuit pour atteindre la Gaspésie mercredi. «De 20 à 30 centimètres sont aussi attendus sur ces régions, ajoute Environnement Canada. Cependant, les vents très forts pourraient forcer les autorités à fermer certaines routes à l'Est de Québec due à la visibilité nulle dans la poudrerie.»

Ce n’est que mercredi matin que la tempête devrait perdre sa vigueur sur le sud de la province. Les résidents de la région de Québec auront quant à eux droit à une accalmie en après-midi ou en soirée.

Déjà, de nombreuses commissions scolaires ont annoncé que leurs établissements fermés mercredi.

La Sûreté du Québec (SQ) a affirmé qu’elle a «augmenté le déploiement de ses effectifs afin d’intervenir adéquatement sur son territoire». Environ 300 patrouilleurs sont prêts à monter sur leur motoneige partout au Québec ou les besoins se font sentir. «Lors de situations de ce genre-là, nous, on déclenche l'opération dégivreur, soutient Claude Denis, porte-parole de la SQ. C'est un genre de plan d'urgence qui est déployé.»

Vers 22h, le corps de police provincial ne signalait toutefois aucun accident majeur sur le réseau routier.

De son côté, Transports Québec a indiqué que quelque 1600 camions vont parcourir les routes.

«Tout le monde est en communication en simultané, explique Gilles Payer, porte-parole du ministère des Transport du Québec. Ça veut dire police, ça veut dire pompiers, ça veut dire ambulance, ça veut dire évidemment le ministère des Transports.»

La Ville de Montréal a aussi incité ses citoyens à rester à la maison mercredi. Ceux qui décideront malgré tout de sortir devront faire preuve de prudence sur les routes ou s'armer de patience dans les transports en commun.

À l'aéroport Montréal-Trudeau, plusieurs vols ont été retardés ou carrément annulés en raison des mauvaises conditions.