/news/society

La tempête à venir comparable à celle de mars 2017?

TVA Nouvelles

La tempête qui frappera le Québec mardi soir pourrait laisser des accumulations importantes. Une situation qui s’apparente à ce qu’avait connu la province en mars 2017 et qui avait causé le fiasco de l’A-13.

«La quantité de neige reçue en 2017 était comparable dans la région de Montréal. On avait reçu une quarantaine de centimètres mesurés à l’aéroport Dorval», analyse Simon Legault, météorologue pour Environnement Canada.

Ce dernier estime toutefois que la tempête à venir diffère en certains points à celle d’il y a deux ans.

«Ailleurs au Québec, ce jour de 2017, on avait reçu beaucoup plus de neige. Dans la région de Drummondville, c’était jusqu’à 60 cm. Si on regarde globalement, la tempête était donc plus importante et avait frappé plus sournoisement. Elle était moins attendue», explique l’expert.

Simon Legault mentionne aussi des risques de poudrerie pour certaines régions, ce qui pourrait compliquer les déplacements.

Le météorologue prévoit que les habitants du sud de la province (régions de Gatineau, Montréal et Estrie) se réveilleront avec une accumulation de 25 à 30 cm mercredi matin.

«On conseille bien sûr aux gens d’éviter de prendre la route, de travailler de la maison», précise-t-il, rappelant aussi de porter une attention particulières aux toitures.

«Les accumulations ont été importantes au mois de janvier. Des fois, elles ont été accompagnées de pluie, ce qui vient mettre beaucoup de poids [...] il faut penser à déneiger éventuellement», conclut Simon Legault.

 

Dans la même catégorie