/news/currentevents

Meurtre d’Yves Cyr: «On ne sait pas si notre fils a souffert»

TVA Nouvelles

Lise Cyr est incapable de faire son deuil, le meurtre toujours non résolu de son fils Yves, survenu à Cantley en Outaouais, continue de la ronger. Une récompense de 5000 $ est offerte afin de faire progresser l’enquête menée par la Sûreté du Québec.

Le corps d’Yves Cyr, 41 ans, a été retrouvé le long des berges de la rivière Gatineau à Cantley, le 12 juin 2016. L’homme que l’on dit sans histoire a été vu la dernière fois le 7 décembre 2015 dans le parc industriel de Gatineau.

«Il allait travailler et rentrait. Yves n’aurait jamais fait de mal à personne. On ne comprend pas ce qui s’est passé», explique Lise Cyr en entrevue avec Jean-François Guérin.

La mère du quadragénaire n’acceptera jamais le meurtre de son fils. Toutefois, que son meurtrier soit épinglé et traîné en justice l’aidera, croit-elle à mettre du baume sur ses plaies toujours vives.

«Nous n’avons même pas commencé notre deuil. On ne sait pas qui a tué notre fils, comment il l’a fait. On ne sait pas s’il a souffert. On ne comprend pas comment ça se fait que personne ne parle. Quelqu’un sait quelque chose, c’est ce que l’on veut. On a une partie de notre vie que nous ne pourrons jamais ravoir», souligne Lise Cyr les larmes aux yeux et des sanglots dans la voix.

La récompense de 5000 dollars offerte par un donateur anonyme est en vigueur jusqu’au 10 avril prochain.

Toute personne qui aurait de l’information dans le dossier d’Yves Cyr est priée de communiquer avec la Sûreté du Québec au 1-800-659-4264.