/news/culture

Réal Giguère «ne voulait pas se faire voir malade»

TVA Nouvelles

Réal Giguère, qui est décédé lundi soir à 85 ans, laisse le souvenir d’un homme fier à ceux qui l’ont côtoyé.

C’est ce que rappelle Dominique Michel, une amie avec qui il a travaillé pendant sa prolifique carrière télévisuelle, notamment sur la fiction Dominique, qu’il a coécrite avec Claude Jasmin.

À LIRE ÉGALEMENT

L'animateur Réal Giguère est décédé

Au revoir, «Monsieur Télé-Métropole»

Retour en images sur la carrière de Réal Giguère

«C’était un homme impeccable», a-t-elle décrit en entrevue au Québec Matin.

«Il mettait son complet à la dernière minute pour toujours être impeccable à la télévision», se souvient la Dodo chérie des Québécois, entre autres détails cocasses.

L’homme était d’ailleurs jaloux de sa vie privée, et voulait se montrer à son meilleur. Si bien qu’en fin de vie, il n’acceptait pas la visite, selon elle, parce qu’il n’allait pas bien.

«Quand il était malade, je voulais aller le visiter, mais il ne voulait pas que je le voie dans cet état, avec une jaquette», regrette Mme Michel, qui indique avoir respecté ce choix. «Je ne trouvais pas ça correct d’insister. [...] Réal ne voulait pas se faire voir malade.»

Elle garde en mémoire le portrait d’un homme vaillant, avec qui elle a adoré travailler. «Quand il avait quelque chose à dire, il ne passait pas par quatre chemins. Il n’était pas non plus agressif, pas du tout, simplement il voulait que ça fonctionne et que tout aille bien.»

La comédienne et comique estime que le départ de ce géant de la télé est un soulagement pour ses proches, «parce qu’il souffrait énormément».

Écoutez ci-haut l’entrevue intégrale que Dominique Michel nous a accordée.

Dans la même catégorie