/regional/montreal/montreal

Accessibilité: des normes dans les contrats de déneigement demandés

Sarah Daoust-Braun

 - Agence QMI

TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Les élus de l'opposition à l’hôtel de ville souhaitent que les nouveaux contrats de déneigement incluent les normes d’accessibilité universelle afin de s’assurer que les déplacements des Montréalais à mobilité réduite ne soient pas compromis pendant l’hiver.

«Le problème, [c'est que] ce qui est écrit dans la politique de déneigement de la Ville n’est pas mis en application sur le terrain. On demande de rajouter des précisions», a expliqué la conseillère de ville Karine Boivin Roy, qui déplore que des personnes se retrouvent confinées chez elles pour cette raison.

Les normes d’accessibilité à ajouter aux contrats comprennent entre autres «l’obligation de déneiger les débarcadères pour personnes à mobilité réduite sur toute leur longueur en même temps que les trottoirs adjacents et jusqu’en bordure de rue, sans pousser la neige devant le débarcadère [...]», précise-t-on dans une motion qui sera présentée au prochain conseil municipal.

L’administration de la mairesse Valérie Plante a l’intention de débattre de la motion au conseil et a rappelé que le déneigement des débarcadères inscrit à la politique «doit être assuré par les arrondissements».

Certains d’entre eux, comme le Plateau et Ville-Marie, subventionnent aussi des projets d’organismes pour déneiger les entrées de personnes vulnérables et à mobilité réduite.