/buzz

Débouté par sa province, Assman s'affiche sur sa camionnette

Agence QMI

Déboutée par la société d'assurance du gouvernement de la Saskatchewan qui a refusé sa demande de plaque personnalisée, un citoyen de Melville a pris les grands moyens pour s'assurer d'avoir le dernier mot.

Dave Assman espérait pouvoir afficher fièrement son nom de famille sur la plaque d'immatriculation de sa camionnette. Malheureusement pour lui, le gouvernement a rejeté sa demande, sous prétexte qu'elle «offensante» et «de mauvais goût», ont rapporté plusieurs médias.

Pourtant, Assman – prononcé ossmen – est bel et bien le nom de famille de Dave, même s'il est composé des termes «ass» et «man» (respectivement «cul» et «homme», en français). Ce dernier a récemment tenté, pour une seconde fois, de pouvoir obtenir une plaque à son nom, sans succès.

Question d'avoir le dernier mot, Dave Assman a donc décidé de faire écrire son patronyme en lettre géante sur le hayon de sa camionnette blanche, avec le nom de sa province au-dessus et sa devise – Land of Living Skies – en dessous, la transformant ainsi en immense plaque d'immatriculation.

Le citoyen tenace a expliqué ses motivations sur sa page Facebook. «Il y a trop d'âmes sensibles qui se sentent heurtées pour rien», a-t-il fait valoir, en soulignant qu'afficher son nom de famille n'a rien d'illégal et ne fait de mal à personne.

Interpellée par un internaute, la société d'assurance a brièvement réagi via son compte Twitter en soulignant que «tout est bien qui finit bien» dans un cours message accompagné d'un bonhomme sourire.

Ce n'est pas la première fois qu'une plaque personnalisée suscite un débat autour du nom de son propriétaire. En Nouvelle-Écosse, Lorne Grabher mène depuis quelques années un combat contre son gouvernement pour pouvoir récupérer sa plaque, qui affichait son nom de famille d'origine allemande.