/regional/montreal/montreal

Devimco s’engage à verser 2,6 M$ pour le logement social et abordable

Agence QMI

Serge Goulet, président de Devimco Immobilier.

TOMA ICZKOVITS/ AGENCE QMI

Serge Goulet, président de Devimco Immobilier.

 Le promoteur immobilier Devimco s’est engagé à verser 2,6 millions $ au Fonds de contribution à la Stratégie d’inclusion de logements abordables de la Ville de Montréal.

En versant volontairement cette somme au Fonds de contribution à la Stratégie d’inclusion de logements, Devimco va contribuer à faire construire des logements sociaux et abordables sur le territoire montréalais.

La nouvelle a été annoncée par la mairesse de Montréal, Valérie Plante, lors de la séance ordinaire du conseil d’arrondissement de l'arrondissement de Ville-Marie, mardi soir.

On ne sait pas pour l’heure si le nouvel ensemble résidentiel Maestria de Devimco, qui sera construit sur le site de l’ancien Spectrum, dans le Quartier des spectacles, comportera un volet de logements sociaux. Il n'a pas été possible de parler à la firme de relations publiques qui s'occupe de l'entreprise, mercredi.

Le Fonds immobilier de solidarité de la FTQ va investir pour sa part 7,5 millions $ supplémentaires dans des projets immobiliers sociaux ou communautaires au centre-ville.

Les deux contributions totalisent 10,1 millions $, ce dont se réjouit la mairesse Plante.

«Je suis très heureuse que la vision d'inclusion et de mixité de notre administration génère des résultats concrets et que des promoteurs et développeurs immobiliers y adhèrent et y contribuent, même pour des projets ne nécessitant pas de changement aux paramètres d'urbanisme», a dit Mme Plante, qui est aussi mairesse de l'arrondissement de Ville-Marie, par communiqué.

«Leur précieuse collaboration pour répondre aux besoins de la population montréalaise est encourageante et nous démontre que chacun peut faire partie de la solution pour améliorer la mixité sociale de nos quartiers», a-t-elle ajouté.

Rappelons que l’administration Plante souhaite construire 12 000 nouveaux logements sociaux et abordables au cours des prochaines années dans la métropole, une stratégie qui a été dévoilée l’an dernier.