/regional/saguenay

L’agression d’un homme filmée et partagée sur les réseaux sociaux

Jean-François Tremblay | TVA Nouvelles

 - Agence QMI

Quelle sera la défense des cinq personnes accusées d'avoir tabassé la semaine dernière un jeune homme à Saint-Honoré, au Saguenay, alors qu'une vidéo circule sur les réseaux sociaux et montre l'agression?

On y voit comment un jeune homme de 18 ans a été battu, le 5 février dernier, dans le rang Saint-Marc à Saint-Honoré. La vidéo montre un groupe d'hommes et de femmes s’en prendre à la victime qui est couchée au sol. Coups de pieds, coups de bâton télescopique, injures: la violence insoutenable dure plus d'une minute, la victime les suppliant d'arrêter.

Cinq personnes sont accusées à la suite de cette agression. La vidéo aurait été filmée par l'une d'elles, selon la procureure du bureau du directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), Karen Inkel.

Quel sera l'impact en justice de telles images et de leur distribution sur le web? Pour l'avocat de deux des cinq accusés Me Julien Boulianne, c'est un élément crucial dans l'enquête policière.

Cette preuve pourrait faciliter le travail du ministère public devant le tribunal, ce qui est le contraire pour la défense.

«Commettre un crime, ce n'est pas une bonne idée. Le filmer, c'est encore pire. C'est une très mauvaise idée», a dit Me Boulianne.

Me Luc Tourangeau est un autre avocat qui représente une des inculpées. Il admet que ça va compliquer sa tâche, mais que la vidéo peut être remise en question. «Est-ce que c'est l'ensemble de l'événement? Ce n'est pas la totalité des faits. Qu'est-ce qui s'est passé avant et après?»

Pour les deux criminalistes, c'est un exemple concret que les gens ne sont pas toujours conscients de ce qu'ils partagent sur les réseaux sociaux.