/news/society

Autisme: le programme de soutien Au-delà du TSA sera déployé partout en province

Charel Traversy | TVA Nouvelles

Pour aider les familles de la province qui reçoivent un diagnostic de trouble du spectre de l'autisme, le nouveau programme de soutien Au-delà du TSA vient d'être déployé en Mauricie et dans le Centre-du-Québec. Maintenant, Québec souhaite le rendre disponible aux quatre coins de la province.

Au Canada, un enfant sur 66 reçoit un diagnostic de trouble du spectre de l'autisme. Les garçons sont par ailleurs quatre fois plus touchés.

Myriam Lorain, une mère de famille de Victoriaville, dans le Centre-du-Québec, est allée chercher du soutien dans ces ateliers pour l'aider au quotidien. Il y a deux ans, sa fille cadette a reçu un diagnostic de trouble du spectre de l'autisme.

«Les vaccins, déjà à 6 mois et 1 an, elle avait zéro réaction. Il y avait plusieurs petites choses, beaucoup de tocs», a-t-elle expliqué.

«Les ateliers nous ont apporté beaucoup de réponses. Le fait de savoir que d'autres parents, comme nous, étaient dans cette situation-là, surtout d'avoir leurs trucs et du soutien», a ajouté Mme Lorain.

C'est ce que vise le programme Au-delà du TSA de l'Institut universitaire en déficience intellectuelle (DI) et en trouble du spectre de l'autisme (TSA), rattaché au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec.

Les nouveaux parents apprennent à faire face au diagnostic grâce aux ateliers de groupe et à des rencontres individuelles. Jeudi, à Bécancour, le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, a annoncé que les familles de partout au Québec auront accès à ce soutien.

«Le but, c'est vraiment de mieux intégrer nos enfants et nos familles, la détection précoce et l'intervention précoce», a-t-il affirmé.

D'ailleurs, 56 % des enfants sont diagnostiqués dès l'âge de 6 ans. Au pays, un garçon sur 42 présente un TSA et une fille sur 165.

Le programme sera déployé dans la province au cours des prochains mois. Des intervenants des CISSS et CIUSSS du Québec recevront la formation.