/news/world

Manifestations en Haïti: «C’est assez épeurant»

TVA Nouvelles

L’ex-policier Jean-François Brochu a vu, dans le cadre d’une mission à Haïti, les violentes manifestations qui peuvent y survenir, et convient que ça peut être «assez épeurant».

Écoutez l’entrevue intégrale de M. Brochu ci-dessus

Depuis dimanche, une centaine de touristes québécois sont pris dans un complexe hôtelier d’Haïti, situé à environ 1h30 de route de l’aéroport. En raison des violentes manifestations qui se déroulent dans le pays, entraînant des fermetures de routes et des pillages, le voyagiste Transat ne veut assurer le déplacement au sol des touristes.

«Il y a des gens présentement à Port-au-Prince qui sont désespérés, qui ne mangent pas», soulève M. Brochu.

En 2011, le policier a participé à une mission de maintien de la paix de près de 10 mois dans ce pays, au moment où tout était très instable.

«On ne veut pas faire vivre ça à personne. C’est assez épeurant merci, raconte-t-il. On se sent très petit dans nos shorts, comme on dit, pardonnez-moi l’expression.»

Selon ce qu’il a pu observer sur le terrain, les Canadiens sont très bien vus, ce qui pourrait réduire les risques pour ces touristes. Mais certaines personnes dans ces rassemblements ont «peu ou rien à perdre» et sont dangereux, estime l’ex-policier.

Pour ce qui est d’une évacuation par les airs, M. Brochu soulève qu’il est possible que l’ONU ait encore des hélicoptères gros-porteurs sur l’île, qui pourraient permettre d’évacuer les touristes.

Si vous êtes en Haïti ou connaissez des gens qui s’y trouvent, n’hésitez pas à nous contacter par la messagerie de notre page Facebook.

 

Dans la même catégorie