/news/currentevents

Quatre condos payés comptant en une seule année

Éric Thibault | Journal de Montréal

Mohamad Jaber compte parmi les propriétaires de condos de plus de 400 000$ payés comptant, dont celui-ci en 2017 dans cette tour de 50 étages sur la rue Drummond, au centre-ville de Montréal.

Martin Chevalier

Mohamad Jaber compte parmi les propriétaires de condos de plus de 400 000$ payés comptant, dont celui-ci en 2017 dans cette tour de 50 étages sur la rue Drummond, au centre-ville de Montréal.

Le Lavallois à la tête du réseau qui a blanchi les millions de dollars du crime organisé québécois n’a pas eu de mal à s’offrir quatre condos en un an, qu’il a payés comptant.

Toutefois, Mohamad Jaber est maintenant en prison depuis l’opération Collecteur menée lundi par la GRC, et le fisc fédéral pourrait hériter des nombreuses propriétés qu’il a acquises quand il lavait le cash des narcotrafiquants.

À LIRE ÉGALEMENT

32,8 M$ de biens saisis lors du projet Collecteur

L’argent des Hells et du narcotrafic blanchi à Toronto

Jaber, 51 ans, est accusé d’évasion fiscale, de gangstérisme, de blanchiment d’argent, de complot et de recyclage des produits de la criminalité.

Lui et Nader Gramian-Nik – le dirigeant ontarien du réseau qui s’est fait saisir son « château » de sept millions $ près de Toronto – « ont omis de déclarer des revenus de plusieurs millions de dollars entre 2013 et 2017 », selon le directeur des enquêtes criminelles de l’Agence du revenu du Canada, Stéphane Bonin.

Pour s’assurer de récupérer ce que Jaber lui doit, le fisc a obtenu l’émission d’ordonnances judiciaires de blocage sur six condos appartenant à Jaber.

Plus de 3 millions $

Cela inclut les quatre que ce dernier a achetés comptant en 2015 à Laval, Mont­réal et Mont-Tremblant, ainsi qu’une maison et un autre condo acquis en 2017, selon des documents de cour et des actes notariés que Le Journal a consultés.

La valeur actuelle de ces six propriétés dépasse 3 M$.

En mai 2015, Jaber s’était acheté le condo de 1,1 million $ qu’il habitait au moment de son arrestation, sur l’avenue Jean-Béraud, à Laval. Sept mois plus tard, il avait mis la main sur un condo voisin pour 740 000 $.

Cette année-là, il en avait aussi acheté un de 411 900 $ dans le quartier Côte-Saint-Paul, à Montréal, ainsi qu’un autre de 215 000 $ à Mont-Tremblant.

Il logeait son lieutenant

Il possède aussi une maison sur la rue Fafard, à Laval, qui servait de domicile à son présumé bras droit et numéro 2 de la cellule québécoise du réseau démantelé, Kamel Ghaddar, lui aussi accusé dans cette affaire.

Si Jaber est incapable de payer sa dette fiscale, l’agence fédérale demandera alors aux tribunaux de confisquer à son profit les propriétés bloquées.

Il demeure propriétaire des six condos en attendant la suite des procédures judiciaires. Mais il lui est interdit de les vendre et il doit les « maintenir en bon état » pour en « sauvegarder la valeur », selon les ordonnances.

Les adresses de ses résidences

1050 Drummond, Montréal (payé 404 597 $ en 2017)

5077 Paré, Montréal (payé 471 181 $ en 2015)

3635 Jean-Béraud, Laval (payé 1 160 000 $ en 2015)

3635 Jean-Béraud, Laval (payé 740 000 $ en 2015)

2879 chemin du Village, Mont-Tremblant (payé 215 000 $ en 2015)

4330 Fafard, Laval (payé 180 000 $ en 2004)

 

– Avec Philippe Langlois et Félix Séguin, Bureau d’enquête

Dans la même catégorie