/regional/quebec/quebec

Une poutre de bois fend sous leurs yeux

Journal de Québec et TVA Nouvelles

L'aréna Jacques-Côté, dans le quartier Sillery à Québec, a dû être évacué, samedi, en début d'après-midi, après qu'une poutre ait cédé en pleine partie de hockey.

Un banal affrontement entre les Chevaliers de Val-Bélair-Valcartier et les Gouverneurs de Sainte-Foy-Sillery, deux équipes de catégorie Bantam A, battait son plein lorsqu'un bruyant craquement a été entendu.

 

Le bruit retentissant provenait d'une poutre qui a cédé vers 13h20, quelques minutes après le début du match. Des morceaux de bois sont également tombés du plafond. L'évacuation a dès lors été requise en raison de l'instabilité de la structure du bâtiment.

Une cinquantaine de personnes ont quitté l'aréna précipitamment, parmi lesquelles se trouvaient joueurs, entraîneurs, arbitres et spectateurs. Ils ont été recueillis, patins aux pieds pour les jeunes sportifs, par un autobus du Réseau de transport de la Capitale pour se réchauffer.

 

«On a vu la poutre fendue juste en haut. Fendue carrément, de façon transversale. On a vu les morceaux de bois tomber, on est sorti toute l’équipe», a expliqué Christian Lessard, instructeur de hockey. Un jeune joueur a lui aussi vu toute la scène.

«J’étais au banc et on a entendu un gros boum. Il y a avait comme des morceaux de bois qui sont tombés sur mon entraîneur. On nous a évacués par la porte de garage de la zamboni.»

Heureusement, personne n'a été blessé.

 

Le risque d'effondrement du toit est toujours présent. Des ingénieurs de la sécurité civile analysent les lieux. Les pompiers ont aussi été appelés sur place.

«Il va devoir y avoir des évaluations plus approfondies qui vont être faites lors des prochains jours», a indiqué le porte-parole de la police de Québec, David Poitras.

 

L'affaiblissement de la structure serait dû au poids de la neige et de la glace qui se sont accumulés au cours des derniers jours. Au même moment, des employés s'affairaient à déneiger le toit.

En raison de cet incident, des vérifications ont été entreprises dans les autres arénas de la ville afin de s'assurer que le poids de la neige ne pose pas problème, ajoute M. Poitras.

 

L'aréna Jacques-Côté a été construit en 1972. Sa désuétude a amené la Ville de Québec à souhaiter sa démolition en 2015, mais une contestation citoyenne, exprimée notamment par une pétition de plus de 3000 noms, avait fait reculer la municipalité.

Les activités prévues à l'aréna sont annulées pour une durée indéterminée.

 

Avec la collaboration de TVA Nouvelles.