/news/currentevents

Alexis Vadeboncoeur arrêté à Shawinigan

TVA Nouvelles

Le multirécidiviste Alexis Vadeboncoeur, connu pour avoir été arrêté brutalement par les policiers de Trois-Rivières en février 2013, a été arrêté à nouveau pour avoir proféré des menaces dans un établissement d’enseignement.

Dans un communiqué, les policiers de la Sûreté du Québec ont indiqué que l’homme de 25 ans avait menacé un jeune de 18 ans

Au moment de son arrestation, sur place, il était en possession d’une arme blanche. Il en était à sa première journée dans cet établissement, ont tenu à préciser les policiers.

Dans leur enquête, les policiers ont obtenu des mandats pour fouiller son véhicule et son logement de la rue Georges. Ils ont trouvé dans le véhicule «une imitation d’arme de poing, une quarantaine de grammes de cannabis et des affiches pour livraison à domicile de produits tels qu’alcool, tabac et cannabis, avec mentions « legal seller » et « livraison rapide » et logos de la SQDC».

Vadeboncoeur a comparu mardi au palais de justice de Shawinigan et fait face à sept chefs d'accusation: menaces de mort, possession de cannabis dans le but de faire du trafic, vente de cannabis et possession d'une arme alors que cela lui est interdit.

La poursuite s'est opposée à sa remise en liberté.

Il reviendra en cour lundi prochain, 25 février, pour subir une enquête sur remise en liberté.

Lourd dossier judiciaire

En 2017, il a fait face à de nouvelles accusations de possession de stupéfiants et non-respect de ses conditions.

Il avait au préalable été libéré d’une peine de 54 mois de prison pour des vols qualifiés survenus dans une pharmacie de Trois-Rivières.

Le nom de Vadeboncoeur est devenu connu après son arrestation musclée par quatre policiers de Trois-Rivières. Les images de caméra de surveillance avaient fait le tour de la province.

Avant ce vol, il était déjà en attente d'un procès. Il a été condamné pour plusieurs accusations de vols et méfaits, et a brisé plus d’une dizaine de fois ses engagements.

Dans la même catégorie