/news/world

La vie reprend lentement son cours en Haïti

TVA Nouvelles

Le calme semble avoir repris ses droits en Haïti, après une dizaine de jours de révolte populaire et d’affrontements violents.

«Ce sera un très lent retour à la normale», témoignait mardi matin notre envoyé spécial là-bas, Félix Séguin. Les banques et les supermarchés sont rouverts, l'ambassade canadien a également annoncé qu'il rouvrait ses portes, mais Haïti reste en effet un «baril de poudre» qui peut sauter à tout moment, les problèmes dénoncés par les contestataires – coût de la vie trop élevé au premier chef – étant toujours criants.

À LIRE ÉGALEMENT

Un calme fragile en Haïti

«La police a assassiné mon fils»

«La tension existe encore»

Le journaliste haïtien Carel Pedre fait sensiblement les mêmes observations. Selon lui, lundi a été «une très bonne journée», mais on sent que la colère continue de gronder et l’opposition veut continuer la mobilisation.

 

«La vie a repris, même si la tension existe encore, a-t-il fait remarquer en entrevue au «Québec matin», à LCN. Les écoles ont ouvert leurs portes, mais les parents ont préféré garder leurs enfants à la maison. Il y a beaucoup d’entreprises qui ont rouvert leurs portes, les banques sont ouvertes, le petit marché fonctionne. La vie reprend.»

Mercenaires?

En attendant le voir comment le vent tourne, une histoire est sur toutes les lèvres, en ce mardi: celle des sept étrangers, dont cinq Américains, qui ont été arrêtés il y a deux jours en possession d'un véritable arsenal militaire. Ces arrestations provoquent une suspicion répandue au sein de la population, après que des rumeurs voulant qu'il s'agisse de mercenaires engagés par le gouvernement se soient propagées.

Plusieurs manifestations ont été organisées depuis le 7 février dans les principales villes du pays pour réclamer la démission du président Jovenel Moïse.

Ces contestations ont donné lieu à des affrontements souvent violents. Au moins sept personnes ont perdu la vie depuis le début de la mobilisation, et on rapporte d’importants dégâts matériels.

Dans la même catégorie