/news/culture

Accusé de plagiat, Gad Elmaleh riposte

Raphaël Gendron-Martin | Journal de Montréal 

Gad Elmaleh ne semble décidément pas avoir apprécié les deux vidéos que le YouTubeur CopyComic a mises en ligne récemment, où il démontrait plusieurs cas de plagiat de l’humoriste envers d’autres collègues. Elmaleh et ses avocats ont demandé à Twitter de retirer deux messages au nom du «droit d’auteur».

Pris dans un scandale de plagiat depuis le mois dernier, Gad Elmaleh a décidé d’emprunter la voie légale pour répliquer. L’internaute anonyme, qui se fait simplement appeler CopyComic, a annoncé aujourd’hui que l’humoriste, par l’intermédiaire d’un cabinet d’avocats, venait de lancer des actions à son encontre.

«Soupçonné de piller le travail d’autres artistes, plutôt que de répondre sur le fond, tu lances tes avocats contre moi, a-t-il écrit sur son compte Twitter @CopyComicVideos. Au motif de «non-respect de tes droits d’auteur», tu fais censurer par Twitter les deux tweets contenant les vidéos CopyComic qui te concernent!»

L’internaute ajoute qu’Elmaleh a aussi exigé aux dirigeants de Twitter qu’ils lui révèlent son identité. «Mon anonymat est celui de ceux qui préfèrent mettre en avant le sujet et non les personnes. Je n’ai à rougir de rien. Aucune honte ici. Aucune malveillance non plus. D’ailleurs, mon identité ne changerait pas le contenu des vidéos.»

C’est le 28 janvier dernier que CopyComic a publié sur YouTube une première vidéo de 13 minutes qui présentait plusieurs exemples de plagiat d’Elmaleh envers d’autres humoristes. On le voyait reprendre du matériel notamment de George Carlin, Dany Boon, Dieudonné, Richard Pryor et les Québécois Martin Matte et Patrick Huard.

Le 5 février, CopyComic revenait à la charge avec une deuxième vidéo, tout aussi longue que la première, où il montrait de nouveaux cas de plagiat d’Elmaleh, cette fois-ci envers des artistes comme Dave Chappelle et Louis C.K., de même que les Québécois Louis-José Houde et Martin Petit.

Jusque-là muet face à la tourmente, Gad Elmaleh a abordé le scandale pour la première fois le 14 février dans une étrange vidéo où il se glissait dans la peau de son personnage de Chouchou. Il avait alors évoqué la controverse sans toutefois vouloir y répondre directement. Il a finalement laissé ses avocats se charger du reste.

«Ça y est! Gad Elmaleh attaque CopyComic! C’est décidément surréaliste!», a écrit Martin Petit sur Twitter.

Dans la même catégorie