/regional/montreal/montreal

Détruire le pont Champlain pourrait coûter jusqu'à 400 millions $

Agence QMI

Le démantèlement de l'actuel pont Champlain entre Montréal et la Rive-Sud devrait se mettre en branle quelques mois après l'ouverture de son successeur, le pont Samuel-de Champlain, et coûter environ 400 millions $.

Le gouvernement fédéral a annoncé mercredi que la société Les Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée (PJCCI) a été retenue pour gérer le démantèlement du pont Champlain.

«Les travaux de déconstruction commenceront dans les mois suivants l'ouverture du pont Samuel-De Champlain à la circulation et devraient s'échelonner sur trois ans», a précisé Infrastructure Canada par communiqué.

Une étude d'avant-projet commandé en 2017 par la société avait permis d'estimer le coût des travaux à 400 millions $, ce qui comprend «les travaux de déconstruction, la valorisation des matériaux, la mise en valeur des actifs ainsi que la rétention d'experts».

La société PJCCI «est la mieux placée pour entreprendre la déconstruction de l'actuel pont Champlain en raison de sa connaissance approfondie de cet ouvrage, de son expertise en ingénierie et de ses relations existantes avec les intervenants», a commenté le ministre de l'Infrastructure et des Collectivités, François-Philippe Champagne, par communiqué.

«J'ai aussi confiance que PJCCI fera une saine gestion des fonds publics tout en assurant la sécurité des opérations durant ce projet», a-t-il ajouté.

Dans la même catégorie