/regional/montreal/montreal

Gorilla Group embauchera 70 professionnels du commerce électronique

Agence QMI

ecommerce

vegefox.com - stock.adobe.com

Cinq ans après son arrivée à Montréal, le fournisseur de solutions de commerce électronique américain Gorilla Group va doubler ses effectifs dans la métropole.

L’entreprise de Chicago, en Illinois, entend embaucher 70 personnes au cours des deux prochaines années afin de répondre à la croissance de ses mandats. Cela portera ses effectifs à 140 salariés dans la métropole québécoise.

Gorilla cherche dès maintenant «des professionnels de talent pour occuper des rôles techniques dans le développement de logiciels et de site web, et pour renforcer ses équipes de solutions d’affaire, de cybersécurité et de gestion de projets», a-t-on précisé mercredi, par communiqué.

Pour que ses futurs nouveaux employés soient rapidement opérationnels, Gorilla a déployé à Montréal une formation intensive de type «bootcamp», qui s'adresse notamment aux nouveaux diplômés universitaires.

L'expansion d'un leader mondial en solutions de commerce électronique comme Gorilla vient renforcer notre réputation en tant que ville de talents et d'innovation»

«Cette nouvelle également la capacité de notre métropole à attirer et à retenir de grands noms du milieu des technologies grâce, entre autres, à son dynamisme et sa mixité sociale», a dit la mairesse de Montréal, Valérie Plante, soulignant que «Montréal a le vent dans les voiles».

«Montréal International et Investissement Québec ont tous deux joué un rôle crucial en facilitant notre croissance rapide au sein du marché canadien», a indiqué Brian Grady, PDG de Gorilla Group.

«Le Grand Montréal affiche la plus forte concentration d’emplois spécialisés en haute technologie au Canada et se distingue en matière de cybersécurité, un secteur en plein essor qui emploie déjà plus de 3000 spécialistes», a mentionné Hubert Bolduc, PDG de Montréal International.

De son côté, Pierre Gabriel Côté, PDG d'Investissement Québec, a souligné que cette annonce d’expansion «confirme l'attractivité du Québec à l'international et surtout la solidité et la richesse de son bassin de talents».