/news/law

Procès de Michel Cadotte : le jury séquestré

TVA Nouvelles

Les membres du jury sont désormais séquestrés au procès de Michel Cadotte, ce Montréalais accusé d’avoir tué par compassion sa femme atteinte d’Alzheimer.

La juge Hélène Di Salvo a donné mercredi ses instructions aux jurés. Ces derniers sont séquestrés jusqu’à ce qu’ils en arrivent à un verdict unanime.

Deux verdicts sont possibles, soit meurtre au second degré ou homicide involontaire.

 

Cadotte, 57 ans, est accusé du meurtre au deuxième degré de sa femme Jocelyne Lizotte, morte étouffée le 20 février 2017 au CHSLD Émilie-Gamelin. La femme de 60 ans souffrait du dernier stade de la maladie d’Alzheimer, si bien qu’elle ne reconnaissait plus ses proches et qu’elle devait être attachée en tout temps.

L’année précédente, elle s’était fait refuser l’aide médicale à mourir et lors du procès, Cadotte a témoigné qu’il avait «sauté sa coche» et agi pour qu’elle cesse de souffrir.

 

La défense a plaidé qu’en raison des capacités mentales diminuées par des années d’épuisement vécues par l’accusé, le verdict des jurés devra être différent.

Dans la même catégorie