/news/law

Audrey Gagnon présente à sa comparution

Stevens Leblanc / Journal de Québec

Audrey Gagnon, cette jeune femme de Québec qui aurait assassinée sa petite fille de deux ans, Rosalie, en avril 2018, était présente dans le box des accusés pour sa comparution de vendredi.

L’accusée, les cheveux plus courts, bruns, coiffée de «lulus», a brièvement comparu alors que son avocat, Me Marco Robert, a fait savoir qu’il avait besoin de temps supplémentaire pour déterminer la suite des choses. La procureure de la Couronne, Me Mélanie Dufour, a complété la divulgation de la preuve à la défense.

Le dossier reviendra devant un juge pour orientation finale le 2 avril. À cette date, une date d’enquête préliminaire ou de procès devrait être fixée.

Gagnon, qui vient d’avoir 24 ans, est accusée du meurtre non prémédité de sa fille et d’outrage à un cadavre. Rappelons que le corps de la petite Rosalie avait été retrouvé dans un bac à ordures d’une résidence de Charlesbourg.