/regional/montreal/monteregie

La police de Longueuil veut se rapprocher de ses citoyens

TVA Nouvelles

Le Service de police de l'agglomération de Longueuil (SPAL) veut se rapprocher des citoyens. Il lance un dialogue public avec la collaboration de l'Institut du Nouveau Monde.

Le directeur du SPAL, Fady Dagher, affirme que les relations sont bonnes dans l'ensemble avec la communauté. Mais plutôt que d'attendre une crise, il dit constater que les besoins ont changé. Fini l’époque où les policiers n’étaient que de simples combattants du crime, ils sont devenus aussi des agents d'aide.

Aujourd'hui, dans l'agglomération de Longueuil, deux appels sur trois n'ont rien à voir avec le Code criminel.

«Ce sont des appels de détresse humaine de certains citoyens, en relation d'aide. On a besoin de policiers avec des compétences génériques plus solides, l'aspect de l'intelligence émotionnelle, plus que surtout techniques», souligne M. Dagher.

Le chef de police ne propose rien de moins qu'un changement de culture à ses quelque 670 policiers. Et il lance un dialogue avec les résidents des municipalités de Longueuil, Boucherville, Brossard, Saint-Bruno-de-Montarville et Saint-Lambert.

Voyez le reportage complet d’Andrée Ducharme dans la vidéo ci-dessus