/news/society

Un an depuis le décès d'Athena Gervais

TVA Nouvelles

Un an après la mort de la jeune Athena Gervais retrouvée inanimée dans un ruisseau, près de son école, à Laval, ses proches cherchent encore à comprendre ce qui s'est passé.

Le premier mars 2018, le corps de sa fille Athena a été retrouvé dans un ruisseau, derrière son école. Elle avait consommé du Fckdup, une boisson sucrée qui contient près de 12% d'alcool.

La police de Laval a déterminé que la mort de la jeune de 14 ans était accidentelle, mais de nombreuses questions hantent toujours Alain Gervais.

«Si elle a souffert, ça, ça nous travaille. On ne sait pas combien elle en a pris», explique son père.

Les réponses, il devrait les trouver dans le rapport du coroner, qu'il attend impatiemment. Mais pourquoi est-ce si long?

«Dans les dossiers particuliers, celui de la jeune Athena Gervais en est un qui implique beaucoup de partenaires, beaucoup d'organismes, des représentants de la santé publique, les paliers de gouvernement, provincial, fédéral, c'est sûr que ça complexifie la chose», explique Pascale Descary, coroner en chef.

Si autant de personnes sont impliquées, c'est parce que plusieurs choses ont changé après le décès d'Athena.

La boisson Fckdup a été retirée des tablettes, puis le Groupe Geloso a cessé sa production.

Québec a ensuite interdit la vente des mélanges à la bière de plus de 7% d'alcool, dans les épiceries et les dépanneurs.

Santé Canada a terminé, le 5 février, des consultations publiques afin de modifier la réglementation sur les boissons sucrées alcoolisées.

Pour amener un peu de lumière à la suite du décès d'Athena, sa famille et ses amis ont décidé d'organiser un spectacle-bénéfice pour lui rendre hommage, le 28 mars prochain.

«On a plein de souvenirs positifs, mais la dernière chose à laquelle on pense, c'est les événements dramatiques. C'était vraiment de créer un événement positif», explique Cynthia Painchaud, la marraine d’Athena.

«C'était surtout une personne assez heureuse. C'est sûr qu'elle aurait aimé ça qu'on fasse quelque chose comme ça», ajoute son ami Tommy Ayotte.

En attendant le rapport du coroner, le père d'Athena promet de continuer à se battre pour restreindre l'accès à ce type de boisson.

«Si je baisse les bras, je vais avoir tout fait ça pour rien. Il n’est pas question de lâcher. C'est un combat de boxe. Je vais être là à chaque round», conclut M. Gervais.

Dans la même catégorie