/news/society

Éviter l’hôpital aux ainés grâce à des exercices

TVA Nouvelles

Les personnes âgées exercent une pression énorme sur les hôpitaux du Québec. Des chercheurs de l'Institut universitaire de gériatrie de Montréal ont eu l'idée de leur prescrire des exercices physiques afin de faire diminuer l’engorgement dans le système de santé.

Les personnes âgées occupent plus de 40% des lits dans les hôpitaux. Une équipe de l'Institut veut améliorer la situation et a entrepris, il y a deux ans, une recherche à laquelle ont pris part 40 patients.

Avant de quitter l'Institut, leur médecin leur prescrit une série de quatre exercices de quelques minutes à faire chaque jour à leur retour à la maison.

«[La série d’exercices] permet de renforcer les muscles, améliorer l'équilibre, améliorer la santé cardiovasculaire, voire la santé cognitive», souligne la chercheuse Mylène Aubertin-Leheudre, également docteure en kinésiologie.

«On voulait vraiment que ce soit des exercices que la personne puisse faire d'elle-même à domicile sans supervision», précise la Dre Marie-Jeanne Kergoat, gériatre à l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal.

«Par ailleurs, on n'a pas augmenté les chutes. Ça veut dire que le programme, même s'il n’est pas supervisé, il est sécuritaire», assure Mme Aubertin-Leheudre.

Cela est très important parce que la moitié des personnes de 80 ans et plus font des chutes qui peuvent être mortelles.

Voyez le reportage intégral d’Harold Gagné dans la vidéo ci-haut