/news/world

Il feint d'être kidnappé pour ne pas payer ses dettes de jeu

Courtoisie

Un sexagénaire qui n’avait pas l’argent pour payer ses dettes a simulé un kidnapping pour échapper à ses créanciers.

Robert Brandel a été découvert mercredi ligoté à l’arrière de sa camionnette de type «pickup», rapporte le «New York Daily News». Auparavant, des citoyens avaient appelé le 911 pour signaler la présence d’un homme attaché dans un véhicule qui était garé dans le stationnement d’un magasin, à environ 50 km au nord de Buffalo, dans l’État de New York.

À l’arrivée des forces de l’ordre, Brandel se trouvait sur le siège arrière «avec une corde nouée autour de [son] cou et attachée à l’appuie-tête, les mains et les chevilles retenues par du ruban adhésif», ont mentionné les autorités policières par voie de communiqué.

L’homme a raconté aux enquêteurs qu’il avait fait monter deux individus à bord de son véhicule. L’un d’eux l’a ensuite menacé avec un fusil, toujours selon le récit de la soi-disant victime, puis lui a dérobé 16 000$ apparemment gagnés lors d’un «pool» du Super Bowl.

Brandel a de plus révélé que le duo de malfaiteurs l’avait forcé à conduire dans les environs pendant quelques jours avant de l’abandonner dans son véhicule stationné, à l'endroit même où il a été découvert.

Toutefois, après avoir vérifié certains faits, les policiers ont conclu que la présumée victime avait inventé toute cette histoire. Qu'il était le comédien de son propre film. En réalité, Brandel avait lui-même organisé un «pool» plutôt louche lors du dernier Super Bowl et qu’il avait tenté d’en truquer les résultats à son avantage. Le jeu s’était mal terminé et c’est lui qui devait en fin de compte rembourser une somme de 50 000$ à d’autres participants.

Les policiers avaient déjà noté des indices leur suggérant qu’il s’agissait d’un faux enlèvement. «Une personne normale qui se fait enlever et qui est impliquée dans ce genre d’événement, quand on la retrouve, son rythme cardiaque est beaucoup plus élevé [que celui qu’avait Brandel], elle est sous le choc», relate l’un des agents.

Autre détail qui n’a pas échappé aux autorités et qui leur a fait croire qu’elles avaient affaire à une mascarade: malgré un troisième jour «en captivité», Brandel était frais rasé...

Il a été arrêté puis accusé de fraude et d’avoir fourni un faux rapport d'incident. Il devra revenir en cour le mois prochain.