/news/law

Un faux infirmier épinglé à Sherbrooke

TVA Nouvelles

Un homme de Sherbrooke qui s'est fait passer pendant des années pour un infirmier dans des résidences privées pour personnes âgées s’est fait épingler.

Kéven Poulin a travaillé pendant deux ans et demi à Québec et plusieurs mois à Sherbrooke. Il aurait fourni un faux numéro de permis et un faux diplôme avant d’obtenir un emploi.

L’Ordre des infirmières du Québec s’est adressé à la Cour supérieure pour qu’il cesse toute activité.

«L'injonction provisoire ordonne à Kéven Poulin de cesser d'exercer illégalement la profession infirmière, d'agir de manière à laisser croire qu'il est autorisé à exercer la profession infirmière et d'usurper le titre d'infirmier», peut-on lire dans un communiqué de l’Ordre.

L’Ordre a précisé que l’homme Poulin fait déjà l'objet d'une poursuite pénale pour exercice illégal de la profession infirmière et usurpation de titre.

Lors du processus d’embauche, chaque résidence privée doit valider que le futur infirmier ou préposé aux bénéficiaires n’a pas d’antécédent judiciaire, mais aussi valider sa certification.

La situation a soulevé de nombreuses questions auprès des résidents, de ses ex-collègues ainsi que le syndicat des infirmières qui se demandent comment son stratagème n’a pas été signalé avant.

Aucun incident n’est survenu pendant que Kéven Poulin était à l’emploi de ces résidences privées.

Toujours selon l'Ordre des infirmières, Poulin aurait pris la fuite récemment après avoir été confronté par son employeur.