/news/techno

La famille royale s'attaque aux trolls

TVA Nouvelles

archives | John Rainford/WENN

archives | John Rainford/WENN

La famille royale britannique a émis un avis aux internautes qui commentent ses publications sur les médias sociaux, et a indiqué qu’elle allait resserrer la surveillance sur ces pages.

Les internautes sont désormais invités à faire preuve de «courtoisie, gentillesse, et respect», en interagissant sur les publications en ligne, et ce, à la suite de commentaires désobligeants et même racistes envers Meghan Markle, et Kate Middleton.

La famille royale a fait paraitre une série de lignes directrices qui s’adressent à tous ceux qui interagissent sur leurs chaînes médiatiques, rapporte CNN, lundi. 

Les messages obscènes, offensifs, menaçants, abusifs, ou haineux», ne seront plus tolérés.

Meghan, la Duchesse de Sussex et Catherine, la Duchesse de Cambridge, sont fréquemment ciblés par des commentaires haineux, forçant Kensington Palace à demander l’aide d’experts pour mieux gérer leurs relations avec les internautes, en janvier.

La plupart des commentaires étaient sexistes, et certains autres racistes à l’endroit de Meghan, qui est entrée dans la famille royale lors de son mariage avec le prince Harry l’an dernier.

Désormais, la famille royale se réserve le droit d’effacer des commentaires, bloquer des utilisateurs, et rapporter à la police tout commentaire qui ne respecte par leurs lignes directrices.

Par ailleurs les commentaires hors-sujet, sans importance, ou incompréhensibles ne seront plus tolérés.

«Ces directives sont en place pour aider à créer un environnement sûr» sur leurs médias sociaux, indique le communiqué.

La famille et le palais de Kensington - qui est responsable des duchesses et de leurs maris, Harry et William - ont des millions de personnes qui les suivent sur leurs profils Facebook, Instagram et Twitter.

Les plates-formes de médias sociaux ont leurs propres lignes directrices, mais ont été critiquées par le passé pour leur lenteur à réagir face à des commentaires abusifs.

Dans la même catégorie