/regional/homepage

Perte de confiance envers la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout

TVA Nouvelles et Agence QMI 

Alors que la traverse entre Matane et la Côte-Nord est de nouveau interrompue, on craint que la perte de confiance des usagers n’ait des conséquences à long terme.

«On n’a plus confiance. On ne sait pas si on va pouvoir traverser. On y va au jour le jour. On ne peut plus prévoir avec le bateau», a dit une passagère à TVA Nouvelles.

Les ennuis de ce lien usent la patience des résidents de ces régions.

«Il y a une route pour sortir de la Côte-Nord. On a des problèmes avec la route. On a des problèmes avec le traversier pour venir sur la rive sud. Les gens restent chez eux et il y en a qui partent de la Côte-Nord parce qu’ils sont tannés de cette situation-là.»

La Société des traversiers du Québec a annoncé, dimanche, que le «CTMA Voyageur», appelé une fois de plus en renfort pour assurer la desserte maritime après la mise hors service du «NM Apollo» lors d'une collision, doit retourner d'urgence aux Îles-de-la-Madeleine, dès lundi soir, pour assurer le ravitaillement.

Desserte aérienne

Durant cette semaine de relâche, les citoyens peuvent se rabattre sur la desserte aérienne, offerte jusqu’à dimanche. De plus gros appareils seront également mis à la disposition de la population à partir de jeudi.

Par ailleurs, les travaux progressent si rapidement sur le «NM Apollo» que le navire pourrait être de nouveau en service à partir de mercredi, selon les informations obtenues par TVA Nouvelles.

L'accident du «NM Apollo» s'est produit lors de sa toute première visite au quai de Godbout.

Dans la même catégorie