/finance/homepage

Pierre Karl Péladeau dépose son projet de relance de Téo Taxi

TVA Nouvelles

L’homme d’affaires Pierre Karl Péladeau a déposé, lundi, un projet afin de relancer les activités de Téo Taxi.

C’est à titre personnel que le PDG de Québecor a présenté son offre au cabinet comptable Richter, qui supervise la restructuration de l’entreprise, afin d’acquérir la compagnie et la plateforme technologique développée au fil des ans.

La firme devra décider, de concert avec les créanciers, ce qu’elle entend faire de l’entreprise autrefois détenue par Alexandre Taillefer et la firme XPND Capital.

Le 4 mars était la date limite pour soumettre une offre au cabinet Richter. On ignore pour l'instant si d'autres repreneurs que M. Péladeau se sont manifestés.

Des représentants de la communauté d’affaires de Montréal ont, lors des dernières semaines, eux aussi signalé leur intérêt pour Téo Taxi, notamment le président de Stingray, Eric Boyko.

Lors d’une rencontre entre M. Péladeau et le ministre des Transports du Québec François Bonnardel la semaine dernière, le PDG de Québecor avait souligné que des modifications règlementaires seront nécessaires afin que tous les joueurs de l’industrie du transport de personnes, dont les taxis et Uber, puissent jouer sur un même pied d’égalité.

Le ministre doit d'ailleurs déposer sous peu un projet de loi encadrant les activités d'Uber et des services de taxi dans la province.

Plombée par d’importantes difficultés financières, l’entreprise Téo Taxi a annoncé le 29 janvier qu’elle mettait fin à ses activités.

Lors de la conférence de presse, l’échec du modèle d’affaires de Téo Taxi avait été attribué à un cadre règlementaire très rigide qui a notamment empêché la compagnie de modifier sa tarification, ainsi qu’au coût relatif à sa flotte de véhicules électriques plus élevé que prévu.

La plupart des véhicules électriques qui offraient le service à Montréal ont depuis été rapatriés à Toronto par l’entreprise qui en avait fait la location à Taxelco.

Dans la même catégorie