/regional/estduquebec/basstlaurent

Le long chemin de la réadaptation après un accident de la route

Vanessa Limoges | TVA Nouvelles 

Maxime D'Astous, 28 ans, a défié tous les pronostics à la suite d'un grave accident de la route. Quatorze mois après avoir été plongé dans le coma, il a non seulement fait un pied de nez à la mort, mais il a presque repris son train de vie normal.

En décembre 2017, le musicien roulait sur l'autoroute 40 lorsqu'il a été impliqué dans un accident près de Trois-Rivières. Il a survécu à une dislocation atlanto-occipitale, une blessure qui entraîne souvent le décès de la victime.

«Mes hautes vertèbres ont été affectées. Habituellement, tu meurs sur le coup, tu te rends à l’hôpital si t'es chanceux», a expliqué le résident de Rimouski à TVA Nouvelles.

Maxime D'Astous a donc subi une importante opération au niveau des vertèbres C1 et C2, qui a été un succès. Ensuite, ses progrès en réadaptation ont été fulgurants.

«Au début on ne savait même pas s'il allait survivre![...] Le courage qu'il a eu, c'est incroyable, la force, l'énergie, le vouloir, il n'a jamais lâché», a souligné sa mère, Colette Thériault.

Un peu plus de deux mois après l'accident, Maxime marchait à nouveau et, sept mois plus tard, il participait à une épreuve de course de 1 km.

La longue réadaptation

«Au début, tu montes l'Everest en peu de temps, mais, à un certain point, t'arrives en haut et tu restes là pour un petit bout», a-t-il imagé.

Les séquelles du traumatisme crânien qu'il a subi sont encore bien présentes dans sa vie, 14 mois après l'accident.

«Tout est encore de la réadaptation pour moi. Les gens ne se rendent pas compte de ça, mais, quand je mets une chanson sur Internet, ça prend comme 30 fois juste pour me rappeler des paroles, pour la coordination du bras. C'est vraiment un gros défi», a-t-il expliqué.

Le chansonnier n'entend toutefois pas baisser les bras. «Mon rêve, c'est de faire une toune qui va passer à la radio. Je ne veux pas faire un CD, je ne veux pas faire 20 albums, si je réussis à faire seulement une toune, ce sera une de plus que si j'étais mort», a-t-il lancé.