/regional/sherbrooke/estrie

Le SnowDog, la petite machine qui peut en faire beaucoup

TVA Nouvelles

Quand on pense à un véhicule pour circuler sur la neige, on a tout de suite en tête la motoneige, mais il existe aussi le SnowDog, d'origine russe, plus versatile.

Il gagne en popularité même si sa commercialisation au Québec est encore récente.

Le parc national du Mont-Orford en a récemment fait l’acquisition pour entretenir ses pistes de vélo sur neige (fatbike).

Depuis décembre, il dame les nouvelles pistes qui totalisent près de 20km.

Le responsable de la maintenance et des infrastructures au Parc national du Mont-Orford, Daniel Goyette, explique qu'avec l'augmentation du nombre de pistes de fatbike cette année, il cherchait un outil pour faciliter l'entretien. Il a alors découvert le SnowDog.

Le travail qu'il permet de faire est apprécié par les amateurs du vélo sur neige. Un sport qui gagne en popularité.

Puisqu’il est petit, le SnowDog permet de passer entre les arbres, il est donc parfaitement adapté à l'entretien des pistes de fatbike.

Les avantages du SnowDog sont nombreux, selon le détaillant qui a vendu le nouveau véhicule au Parc du Mont-Orford.

«C’est économique en essence. Ça rentre dans un petit VUS, même dans ma Toyota Matrix! Ça tire des charges, ça n’a pas besoin de licence ou d’assurances. Il est très sécuritaire sur la glace, car il ne pèse que 300 livres. Le SnowDog n'a pas besoin de plaque d'immatriculation ni d'assurance», énumère Francis  Desloges de chez Service mécanique mobile.

Parmi ses acheteurs, il compte aussi des amateurs de pêche sur la glace et des acériculteurs.

La ville de Sherbrooke s'intéresse au SnowDog.

Elle souhaite en faire l'acquisition pour l'entretien de ses pistes de fatbike au Mont Bellevue.

La machine qui ne possède pas de «reculons» se vend à partir de 4500$, alors que le modèle qui peut reculer est vendu près de 5000$.