/regional/estduquebec/cotenord

Les employés du Groupe G7 dans l’incertitude

Alexandre Cantin | TVA Nouvelles 

Le Groupe G7, une des plus importantes PME de Sept-Îles, a mis fin abruptement à ses activités au cours des derniers jours. Une centaine de personnes sont concernées.

L’entreprise connaissait de sérieuses difficultés financières. Mardi, c’était le calme plat au siège social du groupe et sur les chantiers.

Les propriétaires de la jeune PME, deux hommes d’affaires de Sept-Îles, ont annoncé vendredi dernier aux employés qu’ils n’étaient plus en mesure de payer leur salaire. La nouvelle de la fin des activités de l’entreprise a créé une onde de choc.

Au cours des dernières semaines, de nombreuses démarches avaient été faites pour sauver l’entreprise. Dans les derniers temps, G7 employait une centaine de personnes. Il y en a déjà eu 200.

Le Groupe G7, créé en 2014, est né du regroupement de plusieurs entreprises ouvrant dans divers domaines, dont la construction, la maintenance industrielle, la soudure, la fabrication de structures pour les industries et les services pétroliers.

Les propriétaires de l’entreprise n’ont pas souhaité commenter la situation. Mais l’un d’entre eux a toutefois indiqué qu’il travaille sur un plan de réorganisation rapide dans l’espoir d’une relance des activités de G7.