/news/law

Poursuite d'Alexis Vadeboncoeur: l'avocat des policiers présente sa preuve

Ghislain Morrissette | TVA Nouvelles

Le procès dans le cadre de la poursuite d'Alexis Vadeboncoeur contre les quatre policiers qui l'ont arrêté a repris mercredi matin au palais de justice de Trois-Rivières, au moment où l'avocat des policiers a entrepris la présentation de sa preuve.

Il a fait témoigner un expert en biomécanique, Denis Rancourt, qui a décortiqué image par image la vidéo de l'arrestation de février 2013, captée par une caméra de surveillance du Cégep de Trois-Rivières.

Vadeboncoeur fuyait alors les policiers à ses trousses alors qu'il venait de commettre un vol à main armée dans une pharmacie.

Il explique que la qualité de la vidéo fait en sorte qu'il manque des images, ce qui ne permet pas de bien saisir la rapidité des coups portés.

On peut avoir parfois l'impression qu'un coup est porté alors qu'en y regardant de plus près, cela est impossible.

Pour mesurer la force des coups, il a analysé le rapport médical de l’évaluation de l'état du suspect après son arrestation.

Il mentionne qu'il ne présentait aucune fracture ni marque majeure.

Alexis Vadeboncoeur réclame des dommages s'élevant à 490 000 $ aux quatre policiers.

La somme a été revue à la baisse puisque c'est 2,3 millions $ qu'il réclamait au départ.

Un expert en utilisation de la force policière doit également être appelé à témoigner de même que les quatre policiers impliqués.

L'avocat des policiers avait envisagé de faire entendre Alexis Vadeboncoeur, mais il y a finalement renoncé.

Neuf jours d'audience ont été prévus dans le cadre de ce procès.