/news/society

Québec honore huit «modèles» féminins qui ont marqué notre histoire

Agence QMI

Le gouvernement profitera de la Journée internationale des femmes, ce vendredi, pour mettre de l’avant et reconnaître le rôle historique de huit pionnières du Québec.

Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications, et Isabelle Charest, ministre responsable de la Condition féminine, ont sélectionné ces huit femmes en fonction de l’impact qu’elles ont eu «dans l’amélioration des droits collectifs des femmes, tant sur le plan politique, juridique, médical qu’éducatif».

Idola St-Jean – figure importante de la lutte pour l'obtention du droit de vote des femmes –, Irma Le Vasseur – première Canadienne française à exercer la médecine au Québec – et Thérèse Casgrain – la plus connue des suffragettes québécoises – sont du nombre des femmes honorées.

Marie Lacoste-Gérin-Lajoie – pionnière du mouvement féministe –, mère Sainte-Anne-Marie – qui a joué un rôle clé dans la lutte pour le droit à l’instruction – et Maude Abott – première femme à avoir enseigné la médecine au Québec – voient aussi leur contribution soulignée.

Laure Gaudreault – pionnière du syndicalisme dans le monde de l’éducation – et Elizabeth Carmichael Monk – l’une des premières femmes admises au Barreau du Québec – complètent la liste.

«Ces femmes accomplies, audacieuses et persévérantes incarnent de véritables modèles pour notre nation, en particulier pour la jeunesse québécoise. Elles étaient inspirées et passionnées à leur époque, elles demeurent inspirantes et passionnantes aujourd’hui», a expliqué la ministre Nathalie Roy, par voie de communiqué.

Elles recevront donc toutes officiellement le titre de «personnage historique» en vertu de la Loi sur le patrimoine culturUne Une période de 25 ans doit s'être écoulée à la suite du décès de la personne honorée avant qu'on puisse la désigner comme personnage historique.