/news/techno

Des trucs simples pour décrocher de votre téléphone

TVA Nouvelles

Passez-vous trop de temps sur vos écrans, téléphone portable ou tablette? Vos enfants font-ils de même? Flirtez-vous avec la cyberdépendance?

Pour plusieurs, il est très difficile d’admettre être dépendant à son téléphone. Pourtant, le petit appareil est bien souvent collé à notre main.

Afin d’y voir plus clair, l’auteure et journaliste Manon R. Guérin s’est penché sur la question avec son livre «Flirtez-vous avec la cyberdépendance?», et propose des petits trucs pour essayer de décrocher.

«Il n’y a pas de formule magique, c’est vraiment un livre où j’ai voulu aller chercher plein de conseils à gauche et à droite, pour parler au lecteur. Moi concrètement ce que j’ai fait, j’ai initié à la maison une journée sans écran. C’est une journée où on planifie d’autres choses. On sort un casse-tête le matin, on sort les livres de lecture», explique l’auteure.

Elle admet activer le mode «avion» sur son téléphone le soir, pour mieux décrocher. «À partir de 7h ou 8h, je décide que c’est terminé le téléphone. [...] On sort aussi les jeux de société le soir.»

Si le téléphone est bien pratique et fait passer le temps lorsqu’on attend en file, ou chez le médecin, Manon R. Guérin, suggère-t-elle de plutôt profiter de ces moments pour faire le vide.

«Il faut prendre conscience que c’est du temps que j’ai, à moi de moi. On remplit beaucoup de vide par l’écran. Pourquoi ne pas prendre le temps de respirer, sortir un papier et un crayon pour écrire les choses qui nous tourmentent qui nous stressent, nous angoissent. Essayer dans le fond de se défaire de ce réflexe de toujours être devant un écran aussitôt qu’on a un moment libre», conseillère l’auteure.

***Voyez son entrevue intégrale dans la vidéo ci-dessus.***

Dans la même catégorie